in

Différence entre bailleur, locataire et garant- savez-vous ce qu’ils sont?

Allez-vous louer une propriété? Il est donc bon de comprendre la différence entre bailleur, locataire et garant, afin que lors de la signature du contrat, vous sachiez exactement quels sont les devoirs et droits de chacun.

Suivez-nous dans ce post que nous clarifierons tous vos doutes.

Différence entre bailleur et locataire

Quel que soit le type de bien, le contrat de location s’adressera toujours à deux personnes principales: le bailleur et le locataire.

Et il y a des différences significatives non seulement dans le rôle que chacun assume, mais dans les responsabilités et les droits. Voir ci-dessous:

Qui est le propriétaire?

Le bailleur est celui qui est propriétaire du bien, c’est-à-dire le propriétaire du bien loué. Cette personne (peut aussi être une entreprise ou une entreprise privée) est celle qui recevra chaque mois le loyer en échange de l’utilisation du bien faite par une autre personne ou entreprise.

Qui est le locataire?

Le locataire, communément appelé locataire ou locataire, est la personne qui loue la propriété, que ce soit pour y vivre ou pour créer une entreprise ou une entreprise.

Cette personne s’engage à prendre soin et à entretenir le bien comme s’il était le sien pendant toute la durée du contrat.

Loi sur la location

Lors de la location d’un bien immobilier, le bailleur et le locataire doivent assumer toutes leurs obligations et leurs droits doivent être préservés.

C’est ce que garantit la loi sur la location, comme l’a connue la loi n ° 8245 du 18 octobre 1991.

Cette loi est chargée de réglementer tous les contrats de location résidentiels et commerciaux au Brésil. Entre autres, il prévoit, aux articles 22 et 23, les droits et devoirs des propriétaires et des locataires comme suit:

Droits et devoirs du bailleur en vertu de la loi sur la location

Quelle est la différence entre le bailleur et le locataire?

I – remettre le bien loué au locataire en état de servir l’usage prévu;

II – garantir, pendant la durée du bail, l’utilisation paisible du bien loué;

III – maintenir, pendant le bail, la forme et la destination du bien;

IV – réponse des vices ou défauts avant le bail;

V – fournir au locataire, sur demande, une description détaillée de l’état du bien, lors de la livraison, avec référence expresse aux défauts existants;

VI – fournir au locataire un récépissé détaillé des sommes qu’il a versées, la décharge générique étant interdite;

VII – payer les frais d’administration immobilière, le cas échéant, et les frais d’intermédiation, y compris les frais nécessaires pour évaluer l’aptitude du demandeur ou de son garant;

VIII – payer les taxes et frais, ainsi que la prime d’assurance incendie complémentaire, qui sont prélevés ou seront prélevés sur le bien, sauf disposition contraire expresse du contrat;

IX – présenter au locataire, sur demande, les reçus relatifs aux acomptes demandés;

X – payer les dépenses extraordinaires de copropriété.

Un seul paragraphe. Les dépenses extraordinaires de copropriété sont celles qui ne font pas référence aux dépenses d’entretien courant du bâtiment, notamment:

  1. a) les travaux de rénovation ou les ajouts qui présentent un intérêt pour l’ensemble de la structure de la propriété;
  2. b) peinture des façades, des pignons, des puits d’aération et d’éclairage, ainsi que des cadres extérieurs;
  3. c) les travaux visant à restaurer les conditions de vie du bâtiment;
  4. d) les indemnités de travail et de sécurité sociale pour le licenciement des salariés, intervenu à une date antérieure au début du bail;
  5. e) installation d’équipements de sécurité et d’incendie, téléphonie, interphone, sports et loisirs;
  6. f) les frais de décoration et d’aménagement paysager des parties à usage commun;
  7. g) création d’un fonds de réserve.

Droits et devoirs du locataire en vertu de la loi sur la location

I – payer ponctuellement le loyer et les charges locatives, légalement ou contractuellement requis, dans le délai stipulé ou, à défaut, jusqu’au sixième jour ouvrable du mois suivant l’expiration, dans le bien loué, lorsqu’un autre lieu n’a pas été indiqué dans le contrat ;

II – utiliser le bien pour un usage convenu ou présumé, compatible avec la nature du bien et avec le but pour lequel il est destiné, et le traiter avec le même soin que s’il s’agissait du vôtre;

III – restituer le bien, une fois le bail terminé, dans l’état dans lequel il a été reçu, à l’exception des dégradations résultant de son utilisation normale;

IV – porter immédiatement à la connaissance du bailleur l’apparition de tout dommage ou défaut dont la réparation lui incombe, ainsi que de toute turbidité de tiers;

V – effectuer la réparation immédiate des dommages à la propriété ou à ses installations, causés par vous, vos personnes à charge, les membres de votre famille, les visiteurs ou les agents;

VI – ne pas modifier la forme intérieure ou extérieure du bien sans l’accord préalable et écrit du bailleur;

VII – remettre immédiatement au bailleur les documents de perception des taxes et charges de copropriété, ainsi que toute assignation, amende ou exigence de l’autorité publique, même si elle lui est adressée, le locataire;

VIII – téléphone public et consommation d’énergie, frais d’électricité et de gaz, d’eau et d’égouts;

IX – permettre l’inspection du bien par le bailleur ou son mandataire, au moyen d’une combinaison préalable de jour et d’heure, ainsi que d’admettre qu’il est visité et examiné par des tiers, dans le cas prévu à l’art. 27;

X – se conformer pleinement à la convention de copropriété et au règlement intérieur;

XI – payer la prime du cautionnement;

XII – payer les frais ordinaires de copropriété.

1º Les dépenses ordinaires de copropriété sont celles nécessaires à l’administration respective, notamment:

  1. a) salaires, charges de travail, sécurité sociale et charges sociales des salariés de la copropriété;
  2. b) consommation d’eau et d’égouts, de gaz, de lumière et d’électricité dans les zones d’usage courant;
  3. c) le nettoyage, l’entretien et la peinture des installations et installations communes;
  4. d) entretien et conservation des installations et équipements hydrauliques, électriques, mécaniques et de sécurité, d’usage courant;
  5. e) entretien et conservation des installations et équipements d’usage courant pour la pratique des sports et des loisirs;
  6. f) entretien et entretien des ascenseurs, des interphones et des antennes collectives;
  7. g) les réparations mineures aux installations électriques et hydrauliques et aux installations d’usage courant;
  8. h) les répartitions du solde impayé, sauf s’il s’agit de la période précédant le début du bail;
  9. i) remplacement du fonds de réserve, utilisé en tout ou partie pour financer ou compléter les dépenses visées aux paragraphes précédents, sauf s’il s’agit de la période précédant le début du bail.

Et le garant, qui est-ce?

Dans un contrat de bail immobilier peut également apparaître la figure du garant. Mais quelle est son importance dans ce processus?

Le garant est celui qui est responsable des dettes du bien que, peut-être, le locataire (locataire) n’est plus en mesure d’assumer. Généralement, pour être garant, une personne doit faire enregistrer ses propres biens par acte. C’est précisément ce bien qui servira de garantie en cas de dettes des locataires.

Le chiffre du garant est important pour garantir au propriétaire la réception de toutes les valeurs liées à la propriété, non seulement le paiement mensuel du loyer, mais également le paiement des factures d’électricité, d’eau, d’égouts et de gaz au nom de la propriété.

Le garant peut être une personne, ainsi qu’un autre type de garantie pour le bailleur, comme un cautionnement ou un cautionnement.

Dépôt de garantie

En l’absence du garant traditionnel, le bailleur peut demander au locataire une caution, soit le montant correspondant à trois mois de loyer. Cet argent déposé sur le compte du bailleur doit être restitué au locataire à la fin du contrat, à condition que le locataire n’ait pas laissé de dettes et que le bien soit dans les mêmes conditions d’utilisation.

Dans le cas contraire, l’argent laissé en dépôt pourra être utilisé par le propriétaire pour payer les dettes du locataire et / ou effectuer les réparations nécessaires sur le bien.

Assurance caution

L’assurance caution est une autre façon de garantir le bail de la propriété. Cette assurance peut être contractée directement auprès des banques ou des compagnies d’assurance qui offrent le service et peut être activée par le bailleur pour couvrir d’éventuels besoins.

Les soins que le propriétaire doit prendre

  • Comptez toujours sur le soutien et le soutien d’une société immobilière;
  • Offrir des reçus pour toutes les locations payées par le locataire;
  • Formaliser le bail par un contrat, en évitant les accords «bouche à oreille» ou informels;
  • Décriminaliser dans le contrat le maximum de situations possibles qui garantissent les devoirs et droits du bailleur et du locataire

Attention le locataire doit prendre

  • Ne signez jamais un bail sans comprendre tous les éléments décrits dans le document;
  • Exiger des reçus pour tous les paiements;
  • Comptez sur le soutien d’un agent immobilier ou d’un avocat;

Le soin que le garant doit prendre

  • N’acceptez jamais d’être le garant d’une personne peu connue ou suspecte;
  • Évitez d’être garant en cas de contrats mal rédigés ou de caractéristiques douteuses, surtout lorsque vous ne savez pas à quoi servira réellement le bien;
  • Comptez sur le soutien d’un avocat et ne signez jamais rien sans avoir une compréhension absolue de toutes les clauses du contrat.

Maintenant que vous connaissez la différence entre le propriétaire et le locataire, lisez tout correctement et concluez une bonne affaire!

Agréable…

Il ne vous reste plus qu’à ouvrir votre email et confirmer votre abonnement! Je vous remercie.

Visitez notre catégorie pour plus d’idées Déco, et n’oubliez pas de partager l’article sur WhatsApp !

What do you think?

17 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sofa chesterfield sierra em couro marrom

Canapé Chesterfield: 42 beaux modèles

imagem4

Plus de 60 tapis de cuisine: modèles et photos!